Notre équipe de conseiller est à votre disposition pour la Formation Recruteur Football

Merci pour votre intérêt. Nos conseillers vous contacteront dans les prochains jours. Vous allez être redirigé vers notre brochure dans quelques secondes...
Oops! Impossible de valider vos données. Veuillez les vérifier...
Vos données restent strictement confidentielles. En validant le formulaire, vous acceptez d'être recontacté par un conseiller pédagogique de Formations Football.
cross icon

Notre équipe de conseiller est à votre disposition pour la Formation Analyste Vidéo

Merci pour votre intérêt. Nos conseillers vous contacteront dans les prochains jours. Vous allez être redirigé vers notre brochure dans quelques secondes...
Oops! Impossible de valider vos données. Veuillez les vérifier...
Vos données restent strictement confidentielles. En validant le formulaire, vous acceptez d'être recontacté par un conseiller pédagogique de Formations Football.
cross icon
Quart de championnat : Bilan individuel

Quart de championnat : Bilan individuel

23/2/23

Championnat de France

Après 10 journées, des scores fleuves, des matchs serrés, des surprises et des déceptions, l’heure est au bilan individuel du parcours de chaque équipe et à la lecture de la trajectoire de leur avenir. Plus que 5 journées avant une longue trêve, place au recul sur ce qui nous a animé durant 2 mois de jeu dans ce magnifique championnat de Ligue 1.

Quarts de championnat

#20 - Stade Brestois 29

Une victoire, 3 nuls et 6 défaites, c’est le bilan très amer des hommes de Michel Der Zakarian au quart du championnat. Presque 2 mois sans victoire et une longue disette depuis la claque reçue à domicile par le Montpellier HSC le 28 Août dernier.

Pourtant, des motifs d’espoirs comme la venue d’Islam Slimani, la saison supplémentaire de Franck Honorat ou encore celle de Marco Bizot pouvaient laisser prétendre à un beau début de saison, c’est complément loupé.

Francis Le Blé, tantôt forteresse imprenable, ne l'est plus cette saison puisque les Brestois n’ont pris que 2 points sur 15 possibles à domicile.

Le maintien que l’on aurait pu penser rapidement acquis, pour un club qui travaille bien, va s’avérer complexe et les Brestois vont devoir batailler.

Cette bataille se jouera en partie lors des 3 prochaines journées où ils vont enchaîner le déplacement à Nantes, à Clermont puis la réception du Stade de Reims, trois adversaires directs. Le sort de ces trois matchs permettra d’en savoir un petit peu plus sur la trajectoire des Bretons, bien qu’il ne faudra pas en tirer de trop grandes conclusions dans un sens comme dans l’autre.

#19 - Nantes Football Club

Enchainement de 3 matchs par semaine, incertitude Ludovic Blas, faiblesse offensive, ce FC Nantes là souffre de son succès précédent. Moins d’un but marqué par match pour des Canaris qui n’ont pas la capacité d’être présents sur le tableau européen et national. Une dernière défaite à Rennes où la différence de niveau fut très importante et les organismes touchés. Avec 7 points en 10 journées, les hommes d’Antoine Kombouaré peinent à s’extirper de la zone de relégation, eux qui n’ont plus gagné depuis le 28 Août dernier et une victoire 3-1 face au Toulouse Football Club.

Nous le savions, les Jaunes et Verts devront lutter pour sauver leur peau cette saison, encore plus s’ils réussissent à passer en phase finale d’Europa League ou de Conférence League.

Tout comme le Stade Brestois, les réceptions de Brest, Clermont et le déplacement à Reims dans leurs 4 prochains matchs en Ligue 1 dictent un peu plus encore la progression de la saison nantaise que l’on a du mal à imaginer.

#18 - Athletic Club Ajaccio

Après un début de saison très compliqué avec aucune victoire au cours des 7 premiers matchs, les Corses ont su se montrer décisif récemment. Avec 6 points sur 9 possibles lors des 3 derniers matchs, les Ajacciens ont montré qu’il faudra compter sur eux dans la course au maintien, alors que beaucoup les enterrent. Dans un projet de jeu basé avant tout sur une grande solidité défensive, les hommes d’Olivier Pantaloni opèrent en jeu direct et vertical, ce qui leur a souri au Vélodrome et ce qui pourrait être une victoire référence.

Malgré les difficultés d’adaptation à cette Ligue 1 et le fait qu’il soit la plus mauvaise attaque en terme de buts marqués (7), les acéistes comptent 7 points après 10 journées et restent à la lutte pour le maintien.

Au cours des trois prochains matchs, les Ajacciens iront au Stade de l’Aube défier l’ESTAC avant de recevoir le Paris Saint-Germain et de se déplacer à l’AJ Auxerre.

#17 - Angers SCO

2 nuls, puis 4 défaites…2 victoires, puis 2 défaites…C’est par série qu’évolue le SCO d’Angers cette saison, et c’est loin d’être à leur avantage.

Plus mauvaise défense de Ligue 1 avec 24 buts encaissés en 10 matchs, cette équipe du SCO d’Angers est sur la lignée de sa fin de saison dernière. Pourtant, le talent individuel est toujours présent avec notamment Sofiane Boufal qui est resté cette saison. Le problème semble plutôt collectif avec une défense très fébrile dans son dos et un gardien peu serein bien qu’il soit prometteur en la personne de Yahia Fofana. Pas de match référence, le RC Strasbourg qui vient décrocher sa première victoire ce week-end, le SCO d’Angers est dans une période compliquée qui dure depuis un moment, équipe pourtant séduisante en début de saison dernière.

Toulouse, Rennes, Monaco, Lens, Lille, c’est le programme des Angevins avant la trêve. Musclé, ils devront sortir de ces matchs avec des références et des points au risque de voir Gérald Baticle être remercié dans une trêve qui s’annonce mouvementée…

#16 - AJ Auxerre

Même bilan que pour les Angevins, l’AJ Auxerre tâtonne pour son retour en Ligue 1. Pourtant, les Auxerrois avaient plutôt bien démarré leur championnat avec 7 points au cours des 4 premiers matchs. Cependant, depuis ces matchs, l’AJ Auxerre n’a pris qu’un seul point, c’était face au Stade Brestois, et a encaissé 15 buts. Défaites face à des cadors, des concurrents directs, ce qui ressort de cet AJ Auxerre n’est pas clair, avec pourtant un grand homme sur le banc. Entre solidité et enthousiasme offensif, Jean-Marc Furlan donne l’impression de ne pas savoir que faire, le projet n’est pas clair.

Avec 8 points en 10 journées, l’AJ Auxerre devra, comme beaucoup d’équipes, batailler au sein du « groupe maintien » pour sauver sa peau en Ligue 1.

Nice, Reims, Ajaccio, Troyes et le PSG, voilà le programme qui attend les Auxerrois avant la trêve « Coupe du Monde ».

#15 - Stade de Reims

Une seule victoire et c’était le 31 Août dernier à Angers, 5 match nuls et 4 défaites… Le bilan au quart du championnat n’est pas réjouissant pour les Champenois.

Après un début de saison excitant où le duo Balogun-Ito a fait lever les stades, l’excitation semble redescendue à Auguste Delaune où les Rémois ne parviennent pas à enchaîner.

Fait majeur : l’arbitrage n’a pas toujours été en faveur des hommes d’Oscar Garcia, même si cela ne peut expliquer l’entièreté de leurs résultats.

0 victoire à domicile en 5 matchs et uniquement 4 buts marqués à la maison, cela constitue un barrage à toute équipe qui veut se maintenir, le maintien passera par des performances à domicile, comme face au Paris-Saint Germain récemment, qui ne donnera que de la confiance à cette équipe qui peut être dévastatrice avec le duo Balogun-Ito en forme.

#14 - Racing Club de Strasbourg

8 points après 10 matchs et aucune victoire à la Meinau, on ne reconnait plus les Strasbourgeois cette saison. L’équipe sensation de chaque saison de Ligue 1 ne semble pas trouver le chemin cette saison en Ligue 1. Après 9 matchs sans aucune victoire en Ligue 1, les Strasbourgeois se sont enfin imposés ce Dimanche à Angers sur le score de 2-3. Certainement un score qui donnera confiance à une équipe qui ne demande que ça, poussée par un coach qui a gardé les mêmes intentions de jeu depuis le début de saison et qui croit en ses joueurs. Espérons pour eux que la bascule soit désormais faite et que l’on retrouve une équipe qui enflamme chaque journée de Ligue 1.

Lille, Toulouse, Marseille, Ajaccio et Lorient, voilà le programme des Alsaciens pour donner un coup d’accélérateur à leur saison.

#13 - OGC Nice

L’OGC Nice 13ème après 10 journées, cela semble surréaliste, mais c’est pourtant le cas. En peine offensivement avec seulement 9 buts marqués dont 3 lors du dernier match face à Troyes, on a du mal à trouver la patte Lucien Favre sur cet effectif pourtant construit pour jouer les places européennes. Alternant victoire et défaite, championnat et coupe d’Europe, l’OGC Nice peine à démarrer une série et s’appuie majoritairement sur les qualités individuelles de ses joueurs pour arracher des victoires. Sans réel match référence et avec seulement 3 victoires en 10 matchs, les hommes de Lucien Favre devront se rapprocher du carton plein sur les 5 matchs avant la trêve pour espérer s’accrocher au train en partance vers l’Europe. Auxerre, Nantes, Lorient, Brest et Lyon, c’est les étapes à franchir pour les Aiglons afin de se relancer.

#12 - ESTAC Troyes

10 matchs, 11 points. C’est un rythme de maintien qu'empruntent les Troyens en ce début de saison. Il faut dire qu’en accrochant le Stade Rennais ou en allant battre l’AS Monaco à Louis II, vous vous donnez les moyens d’avoir plus de 10 points au quart de saison. Il faut dire que c’était mal parti après 3 défaites dès les 3 premiers matchs et 10 buts encaissés. Mais les hommes de Bruno Irles ne se sont pas laissés abattre et mènent pour le moment la bataille du maintien.

Ajaccio, Lorient, Paris, Auxerre et Brest, ce sont les 5 prochains adversaires des Troyens avant la trêve. De quoi prendre des références et de la marge pour passer la trêve au chaud.

#11 - Toulouse Football Club

Fraîchement promu de Ligue 2, le Toulouse Football Club n’en finit plus d’étonner. 12 points après 10 journées, un jeu séduisant et un artiste au milieu de terrain en la personne de Branco van den Boomen, il n’en faut pas plus pour faire chavirer le Stadium. Cette saison, regarder le Toulouse de Philippe Montanier est gage de spectacle : 3 buts en moyenne lors de leurs matchs (14 buts marqués pour 16 encaissés).

Malgré un creux fin Août, les Toulousains ont su se relever et relancer une bonne dynamique avec notamment un match nul à Lyon récemment et une victoire face à Montpellier. Farès Chaibi, Rouault, Aboukhlal, Spierings, le téfécé c’est le spectacle et l’on espère que ça continuera malgré le programme musclé qui les attend avant la trêve : Angers, Strasbourg, Lens, Monaco, Rennes.

#10 - Montpellier HSC

Nous parlions de buts et de spectacle, mais non loin de Toulouse se trouve Montpellier, où le spectacle sur le terrain est le plus élevé en Ligue 1 : 4,2 buts par match quand on regarde Montpellier.

Cela veut dire deux choses : une attaque flamboyante et une défense aux abois (21 buts marqués et encaissés).

Aucun match nul, 4 victoires et 6 défaites, Montpellier est sur courant alternatif. Auteur du retentissant 0-7 face au Stade Brestois, ils sont capables du meilleur comme du pire ce qui rend leurs matchs inattendus et fous.

Avec un Téji Savanier de retour, Montpellier doit continuer sur cette voie en réduisant son volume d’occasions concédés sous peine de ne pas pouvoir suivre le rythme offensif à chaque match. Cela commence par l'enchaînement de 3 matchs références pour eux : Lens, Lyon et Rennes.

#9 - Olympique Lyonnais

Sujet épineux, situation spéciale…il y a peu et beaucoup à dire sur l’Olympique Lyonnais.

À l’heure où la rédaction se fait, Laurent Blanc vient de prendre la succession de Peter Bosz et l’heure n’est pas au bilan du technicien allemand ni à la prédiction des intentions du technicien français.

Seule chose que l’on peut dire, l’Olympique Lyonnais n’est pas à sa place et se doit de très rapidement engranger des points précieux pour rattraper le rythme infernal des trois premiers.

Prochain rendez-vous crucial, à suivre attentivement pour la première de Laurent Blanc, c’est le déplacement au Stade Rennais ce Dimanche à 15h00.

#8 - Clermont Foot

16 points en 10 matchs, c’est un rythme de maintien assuré bien avant la fin du championnat pour les Clermontois, surprise de ce début de championnat. Solide à domicile et à l’extérieur, les hommes de Pascal Gastien ne sont pas faciles à jouer, Nice notamment s’y est cassé les dents.

Avec, toujours, ces intentions de jouer au sol, l’expérience de Maxime Gonalons et la résurrection d’Elbasan Rashani semblent pour l’instant porter les Auvergnats vers un maintien. A eux de confirmer avant la trêve, ils auront un gros choc lors de la 11ème journée face à l’AS Monaco puis un match face à un concurrent direct en difficulté, le Stade Brestois, ensuite.

#7 - Lille Olympique Sporting Club

Derby remporté, jeu retrouvé, la saison des Lillois est absolument l’opposé de la saison dernière. Les hommes de Paulo Fonseca, aussi sur courant alternatif, enchaînant victoire et défaite depuis le début de saison, sont beaux et intéressants à voir jouer. Relances travaillées, circuits préférentiels et volonté de percuter par les ailes, les intentions sont plaisantes et reflètent le projet de jeu de l'entraîneur portugais. Avec 16 points en 10 matchs, les Lillois s’approchent doucement du top 5 et montrent qu’il faudra compter sur eux pour la course à l’Europe.

Programme chargé avant la trêve : Strasbourg, Monaco, Lyon, Rennes et Angers. De quoi dicter la suite de la saison et les intentions lilloises.

#6 - Stade Rennais

Football champagne du côté de la Bretagne avec une équipe Rennaise qui s’est enfin lancée après un début de saison poussif. 18 points après 10 journées, c’est un rythme d’européen et l’on a l’impression qu’ils peuvent encore aller plus loin. Gouiri, Kalimuendo, Terrier, Sulemana, Doku, Bourigeaud, Doué…le potentiel offensif rennais est hallucinant et doit les mener au sommet, avec un rythme encore plus important que sur ce quart de championnat. 9 buts encaissés, là aussi le Stade Rennais progresse et réussit à contenir ses adversaires en gardant sa folie offensive.

Expérimenté de la Coupe d’Europe depuis quelques années, les Rennais devraient savoir enchaîner, ils ont l’effectif pour, et ainsi faire le plein avant la trêve. Au programme, Lyon, Angers, Montpellier, Lille et Toulouse.

#5 - AS Monaco

5 derniers matchs de championnat = 15 points. 5 premiers matchs de championnat = 5 points.

L’AS Monaco n’a pas démarré sa saison de la meilleure des manières, sûrement touché par l’élimination en qualifications de la Ligue des Champions par le PSV. Mais une fois que le rythme a été trouvé, ils se sont révélés implacables et très costaud. Plus de 2 buts marqués par match sur les 5 derniers matchs, 2 buts encaissés, face à des concurrents directs comme Nice ou l’OL, l’ASM déroule et semble avoir retrouvé un Wissam Ben Yedder en forme, aidé par le suisse Breel Embolo qui fait mal aux défenses de Ligue 1.

En gardant ce rythme, Monaco se hissera rapidement sur le podium et enverra certainement un de ses français à la Coupe du Monde…

#4 - Racing Club de Lens

21 points en 10 matchs, 17 buts marqués pour 8 encaissés, les Lensois sont sur la continuité des deux dernières saisons. Un jeu hyper attractif, un effectif solide avec des automatismes, tout semble rouler dans le Nord de la France. Seul petit bémol qui coïncide avec un avantage perçu, c’est l’efficacité offensive. Avec 2 buts marqués sur les 4 derniers matchs, ils sont en dessous de leur rythme du début de saison. Cependant, avec 1 but encaissé sur ces 4 mêmes matchs, ils semblent beaucoup plus solides. Véritable intention ou non ? Cela se vérifiera sur les 5 prochains matchs avant la trêve qui déterminent aussi les intentions lensoises dans ce championnat. Rendez-vous face à Montpellier, Marseille, Toulouse, Angers et Clermont.

#3 - Olympique de Marseille

Avec Sampaoli c’était solide, avec Tudor c’est aussi solide. Deuxième meilleure défense du championnat avec 7 buts encaissés, l’OM fait forte impression cette saison (23 points en 10 matchs). Malgré l’erreur de parcours face à l’AC Ajaccio lors du dernier match, les Olympiens semblent très solides et efficaces cette saison. Les arrivées d’Alexis Sanchez, de Jonathan Clauss, de Nuno Tavares sont venus renforcer un effectif déjà complet, bien qu’il ait perdu des cadres. Enthousiasme offensif et verticalité sont les maîtres mots de l’OM cette saison qui a presque tout le temps semblé maîtriser son sujet. Ils ne sont qu’à 5 points du Paris Saint-Germain avant un clasico qui s’annonce bouillant ce dimanche et qui, pour une fois, semble tenir toutes ses promesses.

#2 - FC Lorient

C’est la beauté, l’esthétisme, le football, la raison pour laquelle on va au stade. Ce FC Lorient là est la véritable surprise du championnat, c’est une sensation inattendue qui vient magnifier cette Ligue 1 de plus en plus compétitive chaque année. Avec un projet de jeu très bien huilé et les idées claires, Régis Le Bris est le chef d’orchestre d’un effectif qui n’a que très peu bougé depuis la saison dernière. 8 victoires en 10 matchs, c’est autant que la saison dernière en 38 matchs. Le récital est collectif, porté par des individualités de qualité comme Talbi, Le Fée, Moffi ou encore Ouattara dont je vous invite à aller lire mon article à son sujet (https://www.formationsfootball.fr/blog/dango-ouattara-la-vague-dans-la-ville-aux-cinq-ports).

Personne ne sait jusqu’où ira cette équipe, mais l’on souhaite une seule chose, maintenant que le maintien semble déjà quasi acquis, qu’elle continue à nous apporter ce plaisir visuel qui fait chavirer tout fan de football.

#1 - Paris Saint-Germain

Peu de choses finalement à dire sur le leader incontestable du championnat. Dernière équipe invaincue, meilleure attaque et meilleure défense, ce PSG-là montre des visages différents à chaque match. Un début de saison tonitruant avec un collectif retentissant, puis un retour dans le passé individualiste, cette équipe semble dérouler quand elle en a envie, mais sait se faire peur quand elle ne met pas le minimum requis en Ligue 1, comme à Reims lors du dernier match.

On le sait, la priorité reste la Ligue des Champions et la probabilité de voir un autre champion que le PSG est faible, mais attention tout de même à ne pas se faire de fausses frayeurs, en commençant par le classico de ce dimanche.

Ce « nouveau PSG » version Galtier semble tout de même différent et force à avoir un avis un peu plus positif que les années précédentes, à eux de retrouver leur force collective du début de saison qui les rendait injouables. Date intéressante : le 06 Novembre prochain, les Parisiens se déplaceront à Lorient, de quoi voir, certainement, un sacré match.

Sources : Demi Volée pour les visuels / InStat

Article rédigé par @PenseTonFoot

parler à un conseillerparler à un conseiller

Nos derniers articles

nos articles
Créer sa composition foot

Créer sa composition foot

Le choix de la composition d'une équipe est essentiel. Que vous soyez un entraîneur ou un passionné, comprendre les tenants et aboutissants d'une bonne compo foot peut faire la différence sur le terrain. Dans cet article, nous explorerons tout ce que vous devez savoir sur la création d'une compo foot efficace, que ce soit pour du foot à 8, à 11 ou à 5.

Entraîneur Football
Quelles tactiques en foot à 5 ?

Quelles tactiques en foot à 5 ?

Le foot à 5 connait une expansion importante ces dernières années. Il offre une approche nouvelle du football, avec des équipes réduites et des terrains adaptés. Découvrons en détail ce qui rend le foot à 5 si captivant, des règles de base jusqu'aux tactiques avancées.

Entraîneur Football
Tactique : Les différents systèmes de jeu au football

Tactique : Les différents systèmes de jeu au football

Le football est un jeu d'intelligence, de stratégie et de tactique. Les systèmes de jeu, également connus sous le nom de tactiques football, jouent un rôle essentiel dans la manière dont une équipe aborde un match. Dans cet article, nous plongerons dans l'univers des tactiques football, explorant différentes formations et comment les appliquer sur le terrain.

Entraîneur Football