Notre équipe de conseiller est à votre disposition pour la Formation Recruteur Football

Merci pour votre intérêt. Nos conseillers vous contacteront dans les prochains jours. Vous allez être redirigé vers notre brochure dans quelques secondes...
Oops! Impossible de valider vos données. Veuillez les vérifier...
Vos données restent strictement confidentielles. En validant le formulaire, vous acceptez d'être recontacté par un conseiller pédagogique de Formations Football.
cross icon

Notre équipe de conseiller est à votre disposition pour la Formation Analyste Vidéo

Merci pour votre intérêt. Nos conseillers vous contacteront dans les prochains jours. Vous allez être redirigé vers notre brochure dans quelques secondes...
Oops! Impossible de valider vos données. Veuillez les vérifier...
Vos données restent strictement confidentielles. En validant le formulaire, vous acceptez d'être recontacté par un conseiller pédagogique de Formations Football.
cross icon
Wijnaldum : Du roc au flop ?

Wijnaldum : Du roc au flop ?

23/2/23

Après un Euro réussi avec sa sélection des Pays-Bas, Georginio Wijnaldum (1990) n’est que l’ombre de lui-même et son intégration dans la capitale n’est pas idéale, c’est le moins que l’on puisse dire.

Projection, endurance, puissance et présence : c’est ce à quoi on pense quand on parle de Wijnaldum. Alors comment sa baisse de régime et son intégration compliquée se traduisent statistiquement ?

Petite comparaison statistique sur 5 points clés pour repérer les différences entre le Georginio Wijnaldum de la saison dernière à Liverpool, et celui du Paris Saint-Germain cette saison.

Les tirs

Georginio Wijnaldum tire plus par match cette saison au Paris Saint-Germain qu’à Liverpool la saison dernière. (1,37 tirs/match en 2021-2022 contre 0,95 tirs/matchs en 2020-2021)

Cependant, on peut remarquer qu’il ne cadre que 0,07% de ses tirs/match cette saison, soit 1 but pour 1 tir cadré sur 19 frappes contre 0,28% de tirs cadrés/match la saison dernière, soit 9 tirs cadrés pour 31 frappes.

Les passes

151 mètres, comme la distance parcourue vers le but/match grâce aux passes de Wijnaldum en 2020-2021. Ce chiffre tombe à 84 cette saison.

En 2020-2021 à Liverpool il réussissait 4,28 passes/match dans le dernier ⅓, contre 2,37 cette saison, son impact dans cette zone où il excellait est devenu très limité de par la présence de nombreux offensifs à Paris laissant peu de place à la projection de milieux de terrain, là ou Klopp leur laisse de la place.

Tout savoir sur le foot :

Balle au pied

Là est la principale différence pour moi. Georginio Wijnaldum est ce joueur qui impressionne parce qu’il est partout, et surtout par son allant offensif et sa volonté de faire progresser le jeu.

Avec 5,29 progressions vers l’avant balle au pied/match la saison dernière, il était véritablement présent à la relance et recherché pour faire progresser le jeu et servir ses attaquants ensuite. Il était même dans les 32% des milieux de Premier League progressant le plus balle au pied. Cette saison il en est à 2,66/match pour la même statistique, c’est une baisse drastique de l’apport balle au pied et il est dans le quart des milieux de Ligue 1 apportant le moins balle au pied.

Temps de jeu

Georginio Wijnaldum a débuté un match sur le banc 8 fois cette saison, pour 14 titularisations, là où il n’avait été remplaçant que 4 fois pour 38 matchs joués la saison dernière. Blessures, choix de Mauricio Pochettino, quoi qu’il en soit personne ne voyait celui que l’on surnomme ‘Gini” être autant benché.

Joueur très important dans son apport du surnombre à l’attaque, il semble avoir du mal à digérer son transfert avorté au FC Barcelone cet été.

Pourtant sorti d’un Euro réussi avec sa nation, il ne se retrouve pas dans la capitale, comme beaucoup de joueurs au Paris Saint-Germain et le problème semble global.

Sortir de 5 saisons à Liverpool sous les ordres de Klopp, dans un cadre strict avec des ambitions bien connues et appliquées du technicien allemand qui collent bien au profil de Wijnaldum, pour arriver au Paris Saint-Germain qui n’a connu aucune stabilité ces dernières saisons avec des coachs qui semblent restreints dans leurs possibilités, cela peut laisser penser que “Gini” n’est pas l’unique problème dans son manque de performance.

Espérons un réveil du néerlandais sur cette fin de saison, pour pourquoi pas ajouter une deuxième Ligue des Champions à son palmarès.

Pour en savoir plus sur le football :

parler à un conseillerparler à un conseiller

Nos derniers articles

nos articles
Les centres de formation de football

Les centres de formation de football

Au cœur du foot se trouvent les centres de formation, véritables pépinières de talents qui façonnent les futures stars du ballon rond. Dans cet article, nous allons explorer les meilleurs centres de formation foot, leurs coûts, et ce qui les distingue en Ligue 1 et Ligue 2.

Recruteur / Scout
Le VAR

Le VAR

L'introduction du VAR, ou Video Assistant Referee, dans le football a provoqué autant d'éloges que de controverses. Cette technologie, conçue pour aider les arbitres à prendre des décisions plus justes, a profondément changé la manière dont les matchs sont arbitrés.

Analyse Vidéo
Le Fartlek

Le Fartlek

La capacité à changer rapidement de rythme et à maintenir une intensité élevée est cruciale dans le foot. Nous allons explorer en détail cette méthode d’entraînement qu'est le fartlek, pourquoi elle est bénéfique, comment structurer une séance, ainsi que ses avantages et inconvénients.

Entraîneur Football